mai 11, 2021

Le pivotement est un mouvement latéral

Annette Comeau Annette Comeau Présidente et directrice générale

Fish Jumping

La pire chose qui puisse arriver à un entrepreneur pendant une crise, c’est de perdre ses repères. Compte tenu des grands titres et de l’omniprésence de la pandémie dans les actualités, on pourrait croire que la plupart des petites et moyennes entreprises ont déjà jeté l’éponge ou qu’elles ont perdu de vue leur objectif. Ce qui n’est pas du tout le cas. Cela ne veut pas dire que l’incertitude du contexte de la pandémie ne pèse pas lourd sur les épaules des propriétaires d’entreprises, mais bien que la grande majorité d’entre eux a réussi à rester à flot parce qu’ils ont su se réinventer.  

Cette solution vous paraît simple? Détrompez-vous. 

L’expression « se réinventer » est surutilisée, surtout depuis le mois de mars 2020. Pour bien des gens, se réinventer, c’est changer de cap complètement alors que c’est plutôt savoir s’adapter pour survivre à court terme. De nombreuses entreprises de la région de l’Atlantique se sont réinventées de bien des manières. Certaines ont été forcées de mettre en place un service de vente en ligne du jour au lendemain, ou presque, tandis que d’autres ont dû créer de nouveaux outils électroniques de développement des affaires pour pouvoir continuer à faire des ventes sans avoir à servir les clients en personne. D’autres entreprises se sont réinventées en offrant de toutes nouvelles gammes de produits pour répondre aux besoins qui sont nés de la COVID. Peu importe la stratégie d’adaptation utilisée, les PME avaient toutes le même objectif : survivre.  

Mais ces stratégies avaient un coût et, sur ce plan, on peut dire que le gouvernement est véritablement arrivé en renfort. En plus d’avoir mis de l’argent dans les poches des Canadiens et des Canadiennes, il a rapidement lancé de nouveaux programmes et de nouvelles initiatives pour aider les PME à survivre. Jusqu’à maintenant, la plupart des mesures d’aide gouvernementales visaient à répondre aux besoins immédiats et non à s’attaquer à ce qui sera la nouvelle normalité, après la pandémie. 

Si la stratégie du gouvernement était judicieuse et correspondait exactement à ce qu’il nous fallait, le temps est venu d’amorcer un virage important vers la résilience à plus long terme, la durabilité, et les stratégies de croissance. Il peut sembler prématuré, compte tenu du contexte actuel, de prévoir une période de croissance économique un an seulement après le début de cette véritable catastrophe. Mais les signes précurseurs sont encourageants, même en cette troisième vague, car nous avons appris à nous adapter aux mesures de protection contre le virus, surtout dans la région de l’Atlantique. 

L’équipe de SavoirSphère sent qu’elle doit s’attaquer à la phase de reprise et de renouvellement avec le vif empressement dont elle a fait preuve lors de la phase d’intervention. Selon nous, si on lui en donne l’occasion, le Canada atlantique a une chance unique d’accomplir d’importants progrès sur le plan des indicateurs de rendement des affaires clés, qui tirent de la patte depuis un moment dans la région. Il va sans dire qu’il sera nécessaire de réaliser des investissements technologiques pour stimuler une croissance rapide de la productivité, d’offrir de la formation pour assurer l’acquisition des compétences nécessaires à l’avenir, d’adopter la numérisation et l’automatisation et, dans une perspective de marché, de réorienter nos efforts de manière à accroître nos exportations et à stimuler l’innovation.   

Les gouvernements, disons-le franchement, peuvent aider à définir la mesure de ces gains par le type de programme et d’initiative qu’ils mettront en place pour la suite des choses. Si nous voulons une fois pour toutes combler l’écart qui nous sépare du reste du Canada, notre région aura besoin d’investissements majeurs dans ces secteurs lorsque notre économie se remettra de la pandémie.  

Maintenant que le budget fédéral a été présenté, l’équipe de SavoirSphère espère de tout cœur que le financement annoncé pour aider les PME à se rétablir complètement et à remettre en place des stratégies de croissance sera octroyé très rapidement.  

Gérer les témoins