steeves maples logo
Canadian Syrup Inc. (Steeves Maples) Exploiter les ressources de SavoirSphère pour accroître l’exportation internationale

Depuis des générations, la famille de Roger Steeves exploite les arbres d’une ferme à Elgin, au Nouveau-Brunswick. Quand l’entreprise a été établie, en 1869, les ancêtres de Roger recueillaient l’eau d’érable dans des seaux et produisaient leur sirop dans un abri de fortune. Au fil du temps et des innovations, la famille Steeves s’est adaptée, améliorant sans cesse ses procédés et agrandissant son exploitation. Canadian Syrup Inc. (Steeves Maples) poursuit toujours ses activités dans la ferme familiale, mais la transformation de la matière s’effectue dans une installation de douze mille pieds carrés. Les diverses opérations, depuis le système complet d’évaporation jusqu’à l’embouteillage et l’étiquetage s’effectuent avec de l’équipement à la fine pointe. Une bonne douzaine de travailleurs locaux à temps plein et partiel y produisent jusqu’à 20 000 bouteilles de sirop par jour.

En 1990, Canadian Syrup Inc. a commencé à exporter ses sirops d’érable outre-mer. Aujourd’hui, 99 % de sa production est vendue à l’étranger par l’entremise de distributeurs dans une vingtaine de pays, dont la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, ainsi qu’en Europe et en Asie.

Les produits vedettes de l’entreprise sont le produit original, un sirop d’érable pur à 100 %, et un autre produit tout à fait naturel à prix abordable dont le goût est pratiquement le même. Mis au point par le Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick, ce sirop au goût d’érable canadien est composé de sucre de canne naturel, d’un pourcentage de sirop d’érable pur provenant de fournisseurs locaux et d’arôme entièrement naturel.

Le chef de l’exploitation, Jamie McGloin, a commencé à travailler avec M. Steeves il y a un an en vue d’élargir le réseau international de distribution. En plus de posséder d’excellents antécédents en marketing et développement d’entreprise, M. McGloin bouillonnait d’idées, de stratégies et d’une connaissance précieuse des programmes gouvernementaux permettant de faciliter l’accomplissement de sa mission.

M. McGloin n’a pas tardé à communiquer avec SavoirSphère Canada pour expliquer la priorité de l’entreprise : réaménager complètement l’image de marque de l’entreprise, à commencer par son site web, et, de là, produire des documents de marketing pour distribution dans des salons commerciaux mondiaux.

« Tout est question de haute technologie de nos jours et la première affaire à l’ordre du jour était de créer un nouveau site web qui aiderait à nous faire connaître auprès des distributeurs et des courtiers de partout dans le monde, explique M. McGloin. Nous avons besoin de leur faire savoir très succinctement qui nous sommes et ce que nous faisons. »

Le personnel de SavoirSphère a parlé à M. McGloin de deux programmes néo-brunswickois gérés par SavoirSphère Canada avec l’aide financière de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, l’APECA.

Outils en ligne pour l’exportation (OELE) et Accès aux marchés d’exportation sont des programmes de financement conçus pour aider des petites et moyennes entreprises (PME) du Nouveau-Brunswick à élargir leurs marchés internationaux d’exportation.

Le programme OELE fournit une aide financière pour aider les entreprises à se promouvoir sur le Web de façon plus efficace par la création et l’intégration d’outils électroniques qui favorisent la croissance du marché international d’exportation. Les activités admissibles comprennent notamment ce qui suit : création de site web, changement de design ou de stratégie de marque, conversion vers un site web adaptatif, intégration de fonctionnalités de cybercommerce, optimisation des moteurs de recherche, publicités payantes, stratégie ou intégration de médias sociaux, vidéos, catalogues en ligne, traduction de site internet, création de menu de langues.

Le programme d’Accès aux marchés d’exportation (PAME) vise à améliorer leur rendement dans le domaine de l’exportation. Il fournit du financement pour des activités de promotion qui aident les entreprises à faire leur propre marketing de manière plus efficace, à améliorer leurs capacités globales et leurs habiletés d’affaires et en matière de réseautage. Les activités admissibles sont : étude de marché ou développement d’une stratégie, développement d’un plan d’exportation, mentorat ou encadrement pour améliorer la recherche de marchés et la planification pour l’exportation, activités de génération de clients potentiels et de ventes, développement de matériel promotionnel et schématisation du processus de vente ou des besoins en matière d’automatisation des ventes.

Pour chacun de ces programmes, le coût total du projet envisagé doit dépasser 5 000 $. La contribution de SavoirSphère peut atteindre jusqu’à 65 % des coûts du projet, jusqu’à concurrence de 15 000 $.

M. McGloin savait que les programmes OELE et PAME conviendraient parfaitement aux plans de croissance des exportations internationales de Canadian Syrup Inc., mais le processus de demande pratique et souple de SavoirSphère l’a bien impressionné.

« Confrontée au facteur temps, SavoirSphère réagit comme une entreprise, assure-t-il. Son équipe comprend ce que nous tentons de réaliser en tant qu’entreprise et qu’il faut agir rapidement quand un problème surgit. La promptitude de SavoirSphère a vraiment une influence sur le temps qu’il faut pour commencer la mise en marché. »

Le financement d’OELE a appuyé les activités électroniques de l’entreprise pour ce qui est du réaménagement du site web et de l’image de marque – y compris une vidéo professionnelle de notre installation de production. Grâce au financement du PAME, le concept en ligne a pu être adapté au matériel de marketing proprement dit.

« Tout est coordonné pour donner une image générale cohérente à ce que nous publions. Alors, où qu’on aille dans les marchés mondiaux, nous avons toujours une documentation professionnelle à fournir à notre réseau de distributeurs. »

Selon M. McGloin, des programmes comme OELE et PAME de SavoirSphère Canada jouent un rôle crucial pour donner aux PME du Nouveau-Brunswick la capacité de s’imposer dans le marché mondial.

« Si nous voulons faire concurrence à l’internationale et être une organisation d’envergure mondiale, il nous faut des outils électroniques et une documentation de calibre mondial. »

Pour en savoir plus sur Canadian Syrup Inc. (Steeves Maples), aller à http://www.canadianmaplesyrup.com/.

Pour en savoir plus sur les programmes d’exportation de SavoirSphère Canada, aller à http://www.learnsphere.ca.

« Confrontée au facteur temps, SavoirSphère réagit comme une entreprise, assure-t-il. Son équipe comprend ce que nous tentons de réaliser en tant qu’entreprise et qu’il faut agir rapidement quand un problème surgit. La promptitude de SavoirSphère a vraiment une influence sur le temps qu’il faut pour commencer la mise en marché. »

- chef de l’exploitation, Jamie McGloin

565 rue Priestman, Suite 201, Fredericton, NB, E3B 5X8 Canada

 

1883 Upper Water Street, Suite 202, Halifax, NS, B3J 1S9 Canada

 

Copyright 2017 SavoirSphère © Tous droits réservés. Canada Français English